Des_pas_sur_le_sablePour faire suite au poème de Marie Christine, revenons quelques instants sur les vies antérieures, un sujet bien passionnant et bien mystérieux. Avons-nous plusieurs vécus ? Avons-nous été plusieurs personnages vivant des expériences différentes ? Moi je pense que oui. D’ailleurs j’ai l’impression d’avoir été au cours de cette même vie plusieurs personnages à la fois. Comme un acteur qui joue une pièce de théâtre.

J’ai été enfant, mais maintenant je ne suis plus un enfant. Tour à tour, enfant, parent, élève, travailleur, amant, mari. Comme vous j’ai expérimenté plusieurs situations et endossé plusieurs rôles. Mais tous ces rôles ne sont plus moi, maintenant. En fait nous nous transformons constamment. Nous ne sommes pas figés et parfois cette transformation se fait à notre insu. La roue tourne éternellement. Inutile de vouloir stopper les choses, c’est impossible. Mieux vaut se laisser porter comme le brin de paille qu’on lance dans la rivière.

Alors si je change au cours de ma vie, pourquoi pas d’autres vies où j’ai déjà changé ? Nous sommes des expérimentateurs multi facettes emportés par le vent de l’éternité.

 

 

Je marchais sur la plage
Mes pas s’enfonçaient profondément dans le sable

Je sentais que mon âme était lourde.

Daniel