porte



Depuis un certain temps, dans mes cours de yoga, je propose à mes élèves de travailler sur l’ouverture de leur être. Je pense que nous avons trop tendance à vivre repliés sur nous-mêmes. Face aux agressions de la vie quotidienne, de notre environnement nous avons mis en place, depuis longtemps, des systèmes de défense et de protection inconscients. Ces systèmes filtrent ou rejettent certaines informations qui nous arrivent, notamment celles qui n’ont rien à voir avec nos propres repères ou valeurs, qui sont différentes de notre monde de référence et qui font donc peur.

Les différences font souvent peurs et nos peurs nous emprisonnent.

Pourtant nous aurions tout intérêt à sortir de notre bulle, à ouvrir sans crainte notre être à l’inconnu ou tout simplement au monde qui nous entoure.

Plus notre ego est fort et plus nos systèmes de valeurs deviennent rigides. Alors comment faire ? Question d’état d’esprit, sans doute, de travail sur soi, de prise de conscience. En tant que professeur de yoga, je suggère à mes élèves de travailler leur respiration, notamment l’inspire qui est la phase d’ouverture de la respiration.

Bien respirer, c’est établir le lien, le contact avec le monde extérieur, c’est apprendre à se relier à autre chose que nous-mêmes. Bien respirer c’est créer l’échange et l’échange est tellement important pour notre évolution.

S’ouvrir, c’est aussi savoir écouter avec bienveillance sans jugement.

Le monde nous appartient, nous tend les bras. Ne passons pas à côté de sa richesse (mais hélas aussi de ses difficultés !!). Nous sommes des enfants de l’univers, ne l’oublions pas.

Daniel