Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

05 mars 2010

A propos de la reconversion des églises

Voici l'avis de Nemrod sur le sujet.

nef_de_fourviere

Eglise !
Le mot Église vient de l'hébreu gahal qui désigne le peuple de Dieu réuni dans le désert après l'Exode. Dans le Nouveau Testament l'Église signifie le nouvel Israël.
Ainsi l'Église signifie la réunion d'un peuple vivant la même foi et allant vers un même but.
Le fait d'avoir construit des monuments pour célébrer la gloire de Dieu ou désigner sa "maison" sur terre ne doit pas nous faire oublier que notre Église est en nous-mêmes.
Les dogmes, les psaumes, les prières, les lieux saints ne sont là que pour nous rappeler que Dieu est en chacun de nous.
Les Églises aujourd'hui tendent à se reconvertir tout simplement car le Vatican ne participe pas à l'entretien de ses monuments.
Il faut savoir que les oboles versées dans les troncs sont reversées pour environ à 60% au Vatican sans contrepartie et que les 40% sont pour l'entretien de l'Église soit peanuts !.
Cette info je la tiens d'un prêtre breton avec qui j'avais discuté.
Les Églises sont laissées aux mains des prêtres et des paroissiens qui veulent bien aider à sa sauvegarde.
C'est pour cela que devant les coûts exorbitants d'entretien, les prêtres sont obligés de reconvertir ces lieux saints afin d'assurer leur pérennité pour les croyants et les générations futures.

Enfin on constate que l'Église perd beaucoup d'adeptes. Cette situation est liée au problème du célibat des prêtres qui est un grand débat et une forme d'hypocrisie de l'Église car il existe des prêtres qui vivent des situations de couple mais secrètes de peur de sanction.
Pour ma part, je trouve que leurs situations les rapprochent plus des hommes et donc les élèvent plus vers Dieu. Car ils connaissent la peine, la douleur, les doutes, la convoitise etc... et de par ces maux ils connaissent les mots qui peuvent soulager et interférer pour mieux comprendre notre désarroi. En faisant cela ils transmettent plus facilement le message de Dieu.
La pureté, l'innocence ne doivent pas se résumer à un simple vœu de chasteté... je doute que Dieu l'aurait accepté car ne nous a-t-il pas demandé de nous multiplier. Dans ce cas les prêtres en faisant vœu de célibat ne vont-ils pas à l'encontre de la volonté de Dieu ?
D'autre part l'image de l'Église Catholique a pris un sacré coup de par son histoire, les massacres et l'inquisition ne l'ont pas aidée et donc le visage de l'Église catholique est plus un visage de contrition, de sanction, de châtiment que celui de paix et d'amour dont s'est fait annonciateur Jésus Christ.
Elle n'insiste pas à la réflexion et à l'introspection même si je pense que le but de Jésus Christ était justement cela... se positionner en tant qu'homme et réfléchir sur sa condition d'être humain, s'élever au delà de nos principes purement matériels et élever notre âme.

C'est pour cela que le bouddhisme connait cet engouement car il incite l'homme à se repositionner dans le monde qu'il entoure et dans l'univers sans jugement. Le seul jugement doit être porté sur Lui l'homme.

Nemrod

Posté par DANIEL GENTY à 08:44 - Informations - Commentaires [91] - Permalien [#]


Commentaires sur A propos de la reconversion des églises

    Riche de sens

    Le résumé de Nemrod me touche, j'ai toujours pensé que l'église était avant tout le coeur des hommes, sans doute selon Jésus. Les hommes, qu'en ont-ils fait ?

    Posté par Eve Lyne, 05 mars 2010 à 09:57 | | Répondre
  • Merci !

    Merci Daniel d'avoir mis mon avis c'est gentil de votre part.

    La photo est très belle.

    Par contre je vois encore mes fautes d'orthographe !

    Monsieur l'Instituteur PLV ne va tarder à passer par là !

    @Eve lyne : les hommes ont peut-être oublié qu'Elle était en eux tout simplement parce que nous avons construit des Cathédrales en pensant que ces lieux de communion nous rapprocheraient plus de Dieu en oubliant peu à peu de regarder au plus profond de nous.

    Posté par Nemrod, 05 mars 2010 à 13:06 | | Répondre
  • Introspection

    Nemrod, une fois encore, vous me touchez en plein coeur. Dans les églises, j'ai beaucoup de difficulté à m'adresser en haut, car le fabuleux labeur des hommes me capte et m'entraîne dans le temps. Bien sûr, c'est magique, mais, je n'y trouve pas l'essentiel. Ceci, n'est que mon ressenti. Voilà pourquoi je pense être une solitaire, qui croit en l'homme, mais qui ne peut trouver Dieu que dans la solitude.
    Surtout, ne culpabilisez pas pour les fautes, je vous bat de loin, pour ça. Défois, ça me bloque, quand je me relis, je vois les fautes, je suis horrifiée! Mais, vous savez bien que nos amis sont là, pour nous faire progresser...

    Posté par Eve Lyne, 05 mars 2010 à 14:19 | | Répondre
  • Le Vatican

    La tristesse m'envahie, rien qu'à l'idée que le pape doit peut-être venir à Lyon; que d'argent des contribuables encore englouti pour reçevoir le représentant du christ, qui marchait humblement et vivait au milieu de la misère.Rien d'étonnant, que dans d'autres domaines on y voit pas plus clair, on accepte et on dit : AMEN

    Posté par Eve Lyne, 05 mars 2010 à 15:47 | | Répondre
  • Emotion

    L'émotion me trouble et je dis des bétises: je voulais dire bien sûr: le représentant de l'apôtre Pierre. Là ou je ne dis pas de bétises, c'est que les hommes l'idolâtre, tel un dieu incarné. Ce que l'on ne dit pas assez, c'est que le Ciel est en colère envers l'Eglise. Mais tant de choses que nous ignorons...
    Voilà pourquoi je retiens la formule: entrer en sa chambre et prier.

    Posté par Eve Lyne, 05 mars 2010 à 16:07 | | Répondre
  • le pouvoir, c'est nous

    Jésus Christ ne voulait pas d'église . Il savait d'avance ce que ça donnerait ...!
    Les grands bâtisseurs de cathédrales, tout comme les grands peintres et les grands sculpteurs ont mis toute leur aspiration et toute leur dévotion divines dans leur art .
    Mais des hommes ordinaires ont pris les choses en main : l'attrait du pouvoir s'infiltrant dans toutes les institutions, pourquoi l'Eglise y échapperait-elle ?
    Depuis des siècles, nous nous laissons gouverner par des fous qui ont pour seul génie de savoir masquer leur folie . Et nous n'y voyons que du feu !
    La soif de POUVOIR est une faiblesse de paranoïaques . Il suffit d'entendre quelques interviewws par ci par là . Leur devise : "Si je ne suis pas le chef, ce sont les autres qui m'écraseront" . Ils ont la hantise d'être dominés, piétinés, anéantis .
    La soif de RICHESSE est une faiblesse de schizophrènes . Ils confondent leur être véritable avec ce qu'ils possèdent . Ils se composent autant de personnalités qu'ils le désirent grâce à leur argent . Ils vivent un éclatement intérieur . Ils sont déconnectés de leur être central, projetés à l'xtérieur .
    La soif de CELEBRITE part d'un cruel manque de reconnaissance parentale, familiale, sociale . Nombre de chanteurs, acteurs, animateurs télé n'en finissent pas de nous raconter leurs failles et traumatismes de l'enfance ...
    Tous se rejoignent dans la peur de ne pas exister (car ils ne sentent pas l'existence en eux), dans la peur de la mort .
    Si nous pouvions voir tout cela avec un êtroscope, l'appareil à détecter l'être intérieur, nous serions horrifiés et nous cesserions d'admirer les grandes fortunes ou de les haïr (ce qui revient au même) . Nous cesserions de nous laisser impressionner, de quémander, de nous lamenter en pensant qu'ils sont les dirigeants de nos vies, en pensant que nous sommes impuissants face à eux . Nous cesserions de tellement défendre le sens de la propriété . Qui est le voleur ? Qui est l'oeuf ? Qui est la poule ? Qui est le dindon ?
    Mais l'idée a déjà commencé à germer dans les esprits, l'idée qu'on ne peut rien attendre de nos patrons, de nos dirigeants, de nos gouvernements . Déjà des populations s'organisent en associations, en coopératives, en initiatives de toutes sortes . On commence à comprendre la signification du véritable esprit solidaire, sans fioritures, sans sentimentalisme stérile, sans charité chrétienne, dans mièvrerie et sans orgueil de générosité . On décide de prendre sa vie en main, ensemble, de façon pragmatique, efficace, tout en considérant les besoins et les désirs de chacun, dans le respect de la nature, de l'environnement et de la justice sociale .
    Nos enfants se trouvent confrontés à un avenir incertain très angoissant . Terrain glissant ! Sur quelles bases peuvent-ils se fixer sinon sur l'expérience passée des plus anciens, eux qui n'ont pas encore l'expérience de la vie ?
    Alors cessons de leur donner l'image d'une génération de bons vivants égoïstes ou d'adolescents attardés ou de pauvres impuissants accablés, dépassés par les événements .
    Ils comptent sur nous . Montrons-nous responsables et soufflons-leur l'optimisme du réalisable, si nous voulons pouvoir compter sur eux . Ne déchargeons pas notre angoisse de l'avenir sur leurs épaules déjà bien chargées ! Ils ont besoin de savoir que dans des circonstances difficiles, l'homme a toujours su faire face grâce à son sens de l'éthique, à son humanité, à sa clairvoyance, à sa combativité, à son idéalisme, il a su éviter les pires catastrophes .
    Ne chargeons pas l'atmosphère de mille pensées et émotions négatives qui ne font que les renforcer . C'est ce qu'on veut faire de nous : des moutons bêlant leur terreur du lendemain .
    A la différence des animaux, nous avons la créativité . Utilisons-la !

    Posté par marie christine, 05 mars 2010 à 18:29 | | Répondre
  • à propos d'orthographe

    Il semblerait que Daniel ait encore du mal à reconvertir l'Eglise...
    "reconverstion" puis "reconvesrion" ...
    Mais ça viendra !

    Posté par marie christine, 05 mars 2010 à 18:34 | | Répondre
  • Roger, mon beau-frère

    Le frère de ma compagne est curé depuis plus de trente ans dans un petit village de la Loire à Saint-Just-en-Chevallet.
    Il reverse entièrement le fruit de la quête à l'Evêché. Il ne sait pas ce que devient l'argent ensuite et il ne se pose pas la question. Il ne touche pas le smig, vit à la cure très chichement et est aidé par des personnes dévouées.
    Il reçoit souvent des offrandes des habitants qui lui élèveront un jour une statue.
    Sa douceur est extrême. Il parle tellement doucement. Quand ma fille a voulu se faire baptiser, il était si heureux de le faire.
    Un jour, après la messe, son aorte s'est fissurée dans le sens de la longueur.
    A l'hôpital, les médecins n'avaient jamais vu ça. Il a cicatrisé naturellement alors qu'il risquait l'hémorragie à tout instant.
    Certains ont parlé de miracle. Dans sa famille, non.
    Il est vrai qu'il aime la charcuterie et les plats du sud-ouest. Depuis, il fait attention.
    Il adore Jésus. Il vit en lui et réciproquement. Il y a des hommes merveilleux quand même.

    Posté par Alain THOMAS, 05 mars 2010 à 23:23 | | Répondre
  • Saint homme

    que le Roger, ton beau frère, curé de Saint-Just- en Chevallet. On peut parler là, du miracle de la Foi. Ces êtres-là, ils sont rares et quand on à la chance de les rencontrer, on se sent minuscule.

    Posté par Eve Lyne, 06 mars 2010 à 06:00 | | Répondre
  • La Foi

    La foi a cet avantage énorme qu'elle ne laisse pas la place au doute.
    Et lorsqu'elle est authentique, il n'y a plus d'attachement à quoi que ce soit. Plus d'intellectualisation, plus de recherche, plus d'envie, de besoin, de soif. Pas d'ambition ni de pouvoir.
    Alors oui, ces êtres-là, mine de rien, sont exceptionnels.

    Posté par Alain THOMAS, 06 mars 2010 à 10:18 | | Répondre
  • le dico dort

    Ah ! Le miracle de la foi a rétabli l'orthographe .
    Ca y est, la RECONVERSION de l'Eglise est assurée !

    Quant à moi, je n'ai pas voulu déranger le petit Robert dans sa sieste pour "ostéopat(h)e", mais pourquoi pas ostéopâte ou ostéopatte ... ?
    Coup de bol : je suis tombée juste pour "schizophrène" !

    Posté par marie christine, 06 mars 2010 à 13:40 | | Répondre
  • La berlue

    Oui, Marie, défois, les fautes... Comme par magie!On serait heureux que schizo... Freine. Parceque là, y'a vraiment beaucoup de misère.

    Posté par Eve Lyne, 06 mars 2010 à 13:58 | | Répondre
  • du nouveau

    Hé bien, Eve Lyne, le nouveau monde est en train de naître sous nos yeux ! Soyons attentifs ! Soyons vigilants !
    Comme une coïncidence ... J'ai entendu ce matin à la radio l'exitence d'une association récente appelée "terre de liens" . Il s'agit de favoriser des projets agricoles bio en rapport avec les besoins des populations . "Terre de liens" reçoit des héritages de propriétés agricoles, achète et prête des terrains à toute personne ayant un projet mais pas les moyens d'investir de l'argent . Enfin, c'est à peu près ce que j'ai cru comprendre . Un particulier (moi par exemple) peut céder un terrain afin qu'il soit exploitable et utile pour la collectivité (fournir les cantines scolaires, maisons de retraite, par exemple) . Le propriétaire recevrait juste les bénéfices correspondant au paiement de l'impôt foncier . Ca fonctionne aussi avec les terrains en ville .
    On voit pointer un nouvel esprit, un nouveau rapport à l'argent et à la notion de propriété .
    J'ai senti des gens intègres, humbles, conscients de la nécessité d'aider et d'agir pour sauver le monde agricole à la dérive, sauvegarder le patrimoine rural, les régions, le pays, la planète .
    Des gens qui ne savent pas forcément à quel point ils sont en train de changer le monde !
    Alain, tu pourrais y jeter un coup d'oeil et nous donner ton avis ...

    Posté par marie christine, 06 mars 2010 à 15:07 | | Répondre
  • prière en action

    Pardon Nemrod ! Rien à voir avec la reconversion des églises, quoi que ...

    Posté par marie christine, 06 mars 2010 à 15:30 | | Répondre
  • Reconversion de l'Eglise

    Eh bien, moi, Marie, y'a longtemps que je suis dans la reconversion de l'Eglise. Figure-toi que tout mon temps libre, j'arpente vides greniers, brocantes ect... Je sauve de l'oubli tant de Dames de toutes sortes, que je replace ensuite ici et là... Sans compter toutes celles que l'on me donne... Je te dis pas ! Je ne puis faire autrement que de vivre dans l'aura de Notre Dame, au grand (dâmne)de mon entourage qui finit par se résigner, ou des fois se converti par je ne sais quel miracle... Bref, tu vois, on mets tous la main à la pâte, tout le monde y passe, un jour ou l'autre. Je suis quand même contente, car je dis souvent à La Dame que j'en ai marre d'être obligée de la laisser à la cave, dans les placards, en attendant des jours meilleurs, pour l'exposer et de nouveau l'offrir encore ici et là!

    Posté par Eve Lyne, 06 mars 2010 à 17:36 | | Répondre
  • Contente de quoi, au fait ?

    Ah, oui, je voulais en venir là, Marie : Tu te souviens,( la Reine Mère ) ... Dernièrement, elle me fait presque une crise nerveuse et me dit :
    Evvvvlyyyyne !!!" sors-moi cette Sainte Vierge de ce placard !" Ah! bon?" Lui dis-je, inter-loquée, qu'est-ce qui se passe ?- " eh, bien, ma femme de ménage, en ouvrant le placard... pour donner un coup de balai, s'est trouvée nez à nez avec la Sainte Vierge, de soeur??? "- Et alors, lui dis-je ! Eh bien, elle a fait un voeu, et elle a été exaucée! me répond la Reine Mère. Eh ben, voilà, Marie, t'as compris... Il en fallait pas plus pour que Notre Dame sorte du placard.

    Posté par Eve Lyne, 06 mars 2010 à 18:27 | | Répondre
  • Bonjour Marie !

    J'ai jeté les deux yeux un long moment.
    Nos agriculteurs traditionnels qui polluent sont condamnés. Ils sont laissés pour compte et ne s'en sortiront pas, car ils sont un obstacle à la bonne santé de la terre, terre de nos enfants et petits-enfants.
    On ne peut donc que les encourager à modifier leur savoir-faire et c'est ce que propose "Terre de liens".
    C'est certainement une association emmenée par l'Etat et quelques personnes qualifiées pour transformer les mentalités en s'appuyant sur une Charte :
    - soutenir les usages de la terre qui la protègent et la mettent en valeur ;
    - soutenir l’installation et le maintien d’activités pérennes ;
    - favoriser le lien et la solidarité entre acteurs ;
    - favoriser une gestion collective du territoire.
    Terre de liens s’est aussi donné pour objectif d’impliquer la société civile dans l’aménagement des territoires et d’interpeller les acteurs politiques, syndicaux et associatifs afin de replacer la gestion foncière au cœur de leurs enjeux.
    Cette association a été créée en 2003, en partenariat avec la NEF (Société financière, coopérative de finances solidaires), le seul établissement financier engagé dans la gestion responsable et transparente de l'épargne citoyenne en France. La NEF est devenue un partenaire financier de référence pour les porteurs de projets responsables et innovants dont la valeur sociale et environnementale est prépondérente.

    On assiste progressivement aujourd'hui, parmi les nombreux projets mis en place ou en cours par "Terre de liens", à une remise en question de certains domaines agricoles qui acceptent de respecter la Charte, ainsi qu'à l'acquisition de terres agricoles disponibles en associant des porteurs de projets dont la mission respecte la Charte.
    On ne peut donc que se réjouir.

    Cependant, il faut être vigilant car nous ne connaissons pas les frais de fonctionnement de cette association, notamment les rémunérations de ses responsables et experts.
    En outre, cette association semble être la seule en France à mettre en place des projets soutenant des pratiques agricoles soutenables pour l'humanité et sa planète.
    Il faut donc craindre un monopole qui ne serait pas bon à long terme, pour une question d'éthique et de pouvoir.
    Il faut espérer une transparence totale afin que les chiffres et les bilans soient contrôlés par des organismes indépendants.

    En attendant, nous assistons progressivement à l'abbatage de ceux qui n'ont pas encore compris que la terre est malade et que nous devons la soigner.

    A suivre donc... avec un grand intérêt, Marie.

    Posté par Alain THOMAS, 06 mars 2010 à 18:33 | | Répondre
  • Merci Alain pour ces éclaircissements . Je crois en effet qu'il est bon de suivre de près ce genre d'initiatives et de les encourager .
    Je crois que de plus en plus, avec le chômage et la misère grandissants, les personnes sont poussées à trouver des idées pour s'en sortir . Les gens ne veulent plus être assistés, ils veulent être les acteurs de leur vie et d'un monde nouveau qui se profile . Ils sont conscients qu'ils sont un modèle pour leurs enfants . Ils sont conscients aussi du gâchis de compétences inutilisées .
    Nous avons deux atouts en occident :
    - un solide savoir-faire ancestral gravé dans la mémoire collective
    - une situation ou toutes les catégories professionnelles sont touchées : des concepteurs aux exécutants . Cela fait que s'ils s'unissent, ils peuvent à eux seuls réaliser à un projet complet.
    Plus guère de personnes ne se font d'illusions sur la crise et son devenir, sur nos dirigeants et leurs motivations, sur le système et ses conséquences . Après une période de révolte et d'abattement, il y a, le plus souvent, un nouvel élan qui se créé . Mais la nouveauté, c'est que nous avons mûri, nous sommes maintenant passés par toute la gamme des illusions et des désillusions possibles (politiques, sociales, humaines ...) nous avons tout expérimenté, sans compter le spectre de la planète menacée d'épuisement de ses ressources . Nous devenons conscients des inconvénients de l'individualisme provoqué par la technologie à outrance et l'obsession du profit de quelques-uns .
    Les catastrophes précipitent la prise de conscience du besoin et du désir de solidarité, de l'aide gratuite, de la compassion et aussi du sentiment d'unité (tous dans la même galère) .
    Il va se développer, c'est inévitable, une économie parallèle (légale), une économie d'initiatives locales mais reliées entre elles à l'échelon national et même mondial grâce à internet, une économie qui utilise les moyens technologiques avec sagesse, dans le seul but de faire avancer un système au service de valeurs plus élevées, au service de l'ensemble de l'humanité et de la terre qui la porte et la nourrit .

    Eve Lyne, aurais-tu une âme d'antiquaire ?
    Qui sait si tu ne deviendras pas un jour la conservatrice du célèbre "Musée des Notre Dame" ...

    Posté par marie christine, 07 mars 2010 à 10:05 | | Répondre
  • Vivilance

    Bien Marie mais accroissons notre vigilance car nous n'en avons pas terminé avec les négativités. Il va falloir les combattre.
    Certainement en mettant en place des initiatives responsables et créatrices d'assainissement de notre terre.
    On peut effectivement ignorer les négativités en les combattant par la positivité, comme tu le fais avec un optimisme à son paroxysme.
    Restons vigilants.

    Posté par Alain THOMAS, 07 mars 2010 à 11:19 | | Répondre
  • la force

    Oh Alain, le combat n'est pas facile pour maintenir la positivité !

    Posté par marie christine, 07 mars 2010 à 13:13 | | Répondre
  • La corne aux fesses

    Ce matin, les amis, je suis sans voix. La curiosité... Je suis tombée sur un site: Gérard Dagon . Il y a vraiment des chercheurs qui cherchent... et qui trouvent ! Si le coeur vous en dit... " christianisme.christ et jean- paul II.
    Impréssionnant !!!
    Voir tout le site.
    Tout de même, je me dis au final: bienheureux, les ignorants.
    Dire que j'étais appliquée pour écrire un mot à un papa en peine. Quel voyage ! Ca m'apprendra à être moins curieuse à l'avenir.

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 08:22 | | Répondre
  • secte ou asile

    Eh bien, Eve Lyne, comment schizofreiner ?
    Je suppose que nous avons tous nos expériences à faire ... en espérant qu'elles débouchent toutes sur plus de compréhension et de lucidité !

    Posté par marie christine, 08 mars 2010 à 12:29 | | Répondre
  • Quel boulot !

    Dire que je me suis laissée embarquer avec ce pasteur Dagon, des heures...
    Etonnant: Les nombres, la mort de MJ, le culte de Marie, ect... Franchement, ça fait peur. Je vais
    planquer mes statues,et moi avec... Nous serions, si j'ai bien compris, des suppôts de Satan !
    Marie, que le Ciel me préserve de la connaissance, si je ne veux pas y laisser mon âme!
    Avec tout ça, j'ai oublié mon petit mot pour le papa... ça m'a coupé la chique.

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 13:01 | | Répondre
  • Pour le père !

    Au nom du Père et pour le Père, les mots sont dans votre coeur Eve lyne pas la peine de chercher sur des sites.
    L'amour parternel ou l'amour filiale sont des amours indissociable. L'un et l'autre sont tellement dépendants d'eux-mêmes.
    Car l'enfant est la continuité du père et de la mère il est le résultat d'une rencontre, preuve de l'existence d'un amour.
    En faisant ce dessin, elle lui a fait la plus belle déclaration d'amour, elle aime son papa et sa maman car elle est eux et sera toujours eux.
    Il est son idéal.

    Posté par Nemrod, 08 mars 2010 à 13:10 | | Répondre
  • Petit texte

    "C’EST-TOI, Filiale tendresse,
    C’est-toi que je vais célébrer,
    Fais-moi sentir ta douce yvresse,
    Soutiens ma voix, viens m’inspirer :
    Volupté des ames sensibles,
    Plaisir qui nous ouvre les Cieux,
    Les ingrats seuls trouvent pénibles
    Tes momens les plus douloureux"

    Romance sur la piété filiale

    Posté par Nemrod, 08 mars 2010 à 13:20 | | Répondre
  • Ah ! Nemrod

    Vous me rendez à la vie!
    Que vous étes romantique !
    Auriez-vous un chagrin, qui vous chagrine?!

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 13:39 | | Répondre
  • Chagrin

    Que dire ....?!!!!
    Qui sait ...en tout cas mon écorce a su fabriqué une barrière permettant à mon coeur de voir sans être blessé !

    Posté par Nemrod, 08 mars 2010 à 13:40 | | Répondre
  • Merci

    Nemrod, de votre promptitude à mon égard, celà réchauffe mon âme, qui, tôt matin, a fait un bien étrange voyage...

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 13:46 | | Répondre
  • Un bien étrange voyage

    Sur certains points, il me semble que j'adhére.
    Sur d'autres, c'est la stupéfaction. Si vous prenez le temps de tout voir, ce fameux pasteur donne des détails ... Pour info, Daniel , une église transformée en librairie, on voit la cathédrale en question. Avertissement: il est beaucoup mentionner le sceau de Satan, âmes sensibles, zappez !
    Votre avis, à tous, m'intéresse.

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 17:47 | | Répondre
  • Nemrod va se fâcher

    " La vraie maison de l'amour est toujours une cachette"

    "On ne met pas son passé dans sa poche; il faut avoir une maison pour l'y ranger"

    "Une maison, sans femme et enfants, est une prison "

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2010 à 18:06 | | Répondre
  • L'église de Maastricht

    " gérard.colombat@free.fr" Edito Prophètique
    Bon voyage...

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 06:06 | | Répondre
  • Précision

    " gérard.colombat@free.fr"
    Bible et nombres
    Edito Prophètique

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 06:17 | | Répondre
  • Pub !

    Ca y c'est officiel l'Eglise fait de la pub pour renflouer ces caisses...
    La petite entreprise connait bien la Crise ...le Vatican espère pouvoir obtenir de ses fidèles ou non fidèles des sous sous !!!!.
    Benoît XVI va devoir se résoudre à faire moins de voyages cette année !!!

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 12:47 | | Répondre
  • églises

    J'ai survolé gérard Dagon . J'ai vu qu'il a beaucoup observé les sectes et je crois que je n'ai pas très envie d'en savoir plus, d'après ce que tu nous n dis, Eve Lyne ...
    De toute façon, il faut peut-être arrêter de dire que les églises sont les maisons de Dieu .
    Dieu a-t-il des maisons ?
    Dieu a-t-il besoin de maison ?
    Dieu s'enferme-t-il ?
    Les églises sont les maisons de tout ce qu'on veut : la foi, l'aspiration, l'amour, la punition, la peur, la culpabilité, la honte, l'orgueil, le sacrifice, le masochisme, le sadisme ...
    La confession dans les églises se fait-elle à l'oreille de Dieu ou de Satan ? C'est une question ...
    A-t-on besoin de l'église pour se confesser, pour s'adresser à Dieu ?
    La plus belle église n'est-elle pas à l'intérieur de nos coeurs ?

    Posté par marie christine, 09 mars 2010 à 13:01 | | Répondre
  • " Hors de l'Eglise, point de Salut !

    Cette sentence me mets hors de moi, Marie !
    Il n'empêche qu'à Lyon, nous avons un cardinal fort sympathique, plutôt moderne, quoique... S'il était pape, rien ne changerait, je le crains.
    Vivement la fin des papes, quoi que, il paraît ... c'est pas bon signe! Alors, vive le Papa !

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 13:19 | | Répondre
  • Maison de Dieu

    Bonne question Marie Christine ...Dieu a-t-il besoin d'une maison ?

    Je vous dirai ceci :

    "L'église sur la terre est une maison de Dieu. Le lieu de son habitation, de sa présence .

    "Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, Je suis au milieu d'eux", dit Jésus.

    "Esaïe 56:7 Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples"

    C'est cela une Eglise, un lieu où chacun de nous peut trouver une paix intérieure, prier pour chacun de nous mais aussi pour les autres.

    La Maison de Dieu est un maison de Don ..de Don d'Amour.

    Bien sur nous pouvons nous recueillir dans nos maisons ou en nous-mêmes puisque Dieu est en Chacun de Nous

    Pour la confession je vous dirai ceci :

    La maison de Dieu est un lieu où il est possible de trouver le pardon à nos pêchés et donc à trouver notre rédemption.

    Elle est un lieu de consolation Divine où grâce à la parole de Dieu nous pouvons trouver le soulagement.

    Néanmoins ces réponses, ces portes, ces temples sont en chacun de nous..la maison de Dieu n'est qu'un réceptacle où nous pouvons nous rassassier.

    Elle n'interdit pas notre propre confession. La confession c'est reconnaitre une erreur et obtenir un pardon.

    Le fait de procéder à une introspection nous permettent de reconnaître nos erreurs, notre pardon est d'essayer de ne plus refaire la même erreur.

    Car même si nous obtenons l'absolution dans une Eglise rien ne dit que nous ne recommençerons pas.

    Alors qui si nous nous regardons en face et nous admettons notre "pêché", nous le comprenons et nous agisons dans le but de nous améliorer alors là oui nous obtenons l'absolution.

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 13:20 | | Répondre
  • Un puits de sciences ?

    Nemrod, y nous épate !
    Y cause comme un livre ...
    Eh ben, on va pu pouvoir le suivre sur ce chemin ardu de l'exégèse !

    Posté par anonyme, 09 mars 2010 à 13:39 | | Répondre
  • Sans conscience ?

    ........Amen !
    v'la t y pas que l'anonyme nous parle de livre...kéki dit qu'il y en a plusieurs ?

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 13:43 | | Répondre
  • C'est quoi, ce bazzard !

    On essaye de se tenir à carreau...NOUS !
    Bravo! Nemrod !
    Bravo ! anonyme !

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 13:48 | | Répondre
  • ...

    ...mais de rien ! c'est avec plaisir !!!

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 13:49 | | Répondre
  • C'est reparti

    Et voilà ça recommence.
    Encore quelqu'un qui n'a pas le courage de signer sous son vrai pseudo.
    Insupportable.
    Dommage, j'avais quelques réflexions sur le pêché, le repentir, le pardon, etc... mais là non, sûrement pas.

    Posté par Alain THOMAS, 09 mars 2010 à 14:22 | | Répondre
  • Alain Thomas

    Anonyme a voulu plaisanter avec moi.

    Mais si vous regardez bien je suis certain que vous allez le reconnaître.

    Je vous demande pardon pour lui.

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 14:27 | | Répondre
  • Vincent, François, Paul... et les autres.

    Très franchement Nemrod, je n'ai pas envie de chercher.
    On s'écarte du blog.
    J'avoue que moi-même à une époque, sans jamais trahir mon identité (Daniel peut confirmer), je me suis laissé aller à la rigolade et à la provocation. Mais la cause venait de ces masques qui finissent par lasser ou... tomber.
    Restons nous-mêmes voulez-vous, même si en chacun de nous, il y a mille facettes, restons nous-mêmes.
    Vous savez que je suis sympathisant bouddhiste et que l'un des enseignements majeurs du Bouddha est l'inexistence intrinsèque de tous les phénomènes, y compris le "moi".
    Alors, s'il y en a un qui pourrait jouer avec les pseudos, c'est bien ce personnage qui habite ce corps que je supporte.
    Ici, dans cette réalité toute relative, nous semblons exister avec une identité, celle de notre carte, de notre nom, de notre prénom, de nos marques distinctives, alors respectons cela, au moins pour les autres.

    Sans aucune animosité pour Nemrod, PLV et anonyme. Non plus pour ???, ..., Hanonyme, Anonyme, Anthelme, Juliette, Louise, Milan et les autres.

    Posté par Alain THOMAS, 09 mars 2010 à 14:39 | | Répondre
  • Oui

    Tout à fait en adéquation avec toi.

    C'est vrai que l'épisode de la maîtresse a été un peu lassant.

    Nous nous sommes accordés à écrire sous les noms ou pseudos qui sont à nous.

    Je comprends très aussi ton agaçement..mais je pense qu'anonyme n'a pas voulu mal faire et qu'il ne s'est pas rendu compte.

    Afin de rester de l'idée du blog tu veux toujours pas nous faire partager ton idée sur le pêché etc...j'aimerai bien savoir.

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 15:00 | | Répondre
  • Au fait

    Le pèché Bouddhiste, est-ce le même que le pèché chrétin?
    Oui, on arrête avec la valse des pseudos, quoi que l'Anthelme, ça sera toujours moi, puisque je suis nèe avec.

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 15:12 | | Répondre
  • Curiosité ?

    Tiens, Alain, qui se cache donc, derrière Louise ??? Hein !!!
    Daniel !!! c'est qui Louuuise ???

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 15:18 | | Répondre
  • Chrétien

    Pardon, à tous les chrétiens, que je suis...
    Vraiment, les notes clissent sur le glavier

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 15:24 | | Répondre
  • On attend...

    Le pêché selon Bouddha... Alain !

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 15:40 | | Répondre
  • En attendant...

    le péché selon Bouddha, je vous raconte une petite anecdote. Au sujet des pseudos. Bien sûr, je n'utiliserai pas les vrais prénoms.
    Emile est une personne charmante, que je rencontre souvent, chaque fois, je butte sur son prénom, s'en est agaçant, je lutte... et mes cordes voccales ne m'écoutent pas, bien embarrassée, je me surprends , mais, ça sort, tout de gô... " Ah! bonjour, Nadine !
    ( vous pensez, pour Emile, quelle gaffe ! )
    Pourtant, c'était chaque fois la même chose. Un jour, j'ai sû le fin mot de l'histoire: Cet Emile là, il signait toujours ses articles: Nadine.
    Voilà, c'était une petite anecdote au sujet des pseudos... En attendant les péchés selon Alain ... Oh! pardon, selon Bouddha.

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2010 à 17:19 | | Répondre
  • Et ?

    @Alain Thomas : Le pardon existe-t-il dans le bouddhisme ?

    Mais peut-être faut-il étudier la question du pardon ..

    Qui a offensé qui ?, qui pardonne à qui ?,qui pardonne quoi et pourquoi ? et ce dans un but ultime à savoir se libérer du joug du pardon qui est plus apparenté à une sentence.

    Dans le pardon il y a donc une notion offensé et offenseur et la réparation.

    Qui est offensé et qui est l'offenseur ?

    Ou encore on peut voir la chose suivante que celui qui n'a jamais commis d'erreur jette la première pierre.

    Pour pouvoir imposer une sanction ou une décision il faut être soi-même irréprochable..le sommes-nous tous ?

    Enfin vaut-il mieux accorder son pardon que de le refuser ? si nous le refusons a-t-il des conséquences positives ou négatives ?

    Posté par Nemrod, 09 mars 2010 à 17:20 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire